Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Témoignages pour l'Eglise, vol. 2, Page 28

bons orateurs, et de gagner pour eux-memes l'honneur et la distinction. Si de tels hommes pouvaient rencontrer des périls et recevoir l'honneur du aux héros, ils s'engageraient dans l'ouvre avec une énergie infatigable. Mais vivre et travailler presque comme des inconnus, peiner et se sacrifier pour Jésus dans l'obscurité, sans recevoir des hommes des louanges spéciales — voila qui requiert une rectitude de principe et une constance que bien peu possedent. Si on tentait un plus grand effort pour marcher humblement avec Dieu, en se détournant des hommes et en travaillant seulement pour l'amour du Christ, on pourrait accomplir bien davantage.

Mes freres dans le ministere, recherchez Jésus en toute humilité et en toute douceur. Ne cherchez pas a attirer sur vous l'attention des gens. Que ceux-ci perdent de vue l'instrument, tandis que vous exalterez Jésus. Parlez du Sauveur, que le moi disparaisse en lui. Il y a trop d'agitation autour de notre religion, alors que le Calvaire et la Croix sont oubliés.

Nous courons un tres grand risque quand nous échangeons des louanges réciproques, quand nous nous exaltons les uns les autres. Le grand souci des Pharisiens était de s'assurer la louange des hommes; et Jésus leur dit que c'était la seule récompense sur laquelle ils pouvaient compter. Chargeons-nous du travail qui nous est assigné et accomplissons-le pour le Christ. Si nous souffrons de privations, que ce soit par amour pour lui. Notre divin Sauveur fut rendu parfait par la souffrance. Oh! quand verrons-nous des hommes travailler comme il travaillait!

L'Ecriture est notre modele. Chaque parole de bonté, chaque priere en faveur des opprimés et des souffrants, chaque acte d'amour est transmis devant le trône éternel et transcrit sur le rôle impérissable du ciel. La divine Parole

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»