Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 139

Chapitre — 28 Les richesses sont des talents confiés

Les disciples du Christ ne doivent pas mépriser les richesses; ils doivent les regarder comme des talents confiés par le Seigneur. Par un usage judicieux de ses dons, nous pouvons en être les bénéficiaires pour l'éternité, mais nous devons nous souvenir que Dieu ne nous donne pas les richesses pour les utiliser selon notre fantaisie, pour satisfaire nos désirs, pour en disposer ou les retenir à notre gré. Nous ne devons pas employer les richesses d'une manière égoïste, uniquement pour notre plaisir. Un tel comportement envers Dieu et envers nos semblables ne serait pas correct et n'entraînerait finalement que de la perplexité et des difficultés. ...

Le monde accorde ses faveurs aux riches et leur attribue une valeur plus grande qu'aux pauvres gens honnêtes; mais les riches développent leur caractère d'après la façon dont ils emploient les biens qui leur ont été confiés. Ils montrent ainsi si oui ou non on peut leur faire confiance et leur accorder les richesses éternelles. Riches et pauvres à la fois décident de leur destinée future et prouvent qu'ils sont dignes de participer à l'héritage des saints dans la lumière. Ceux qui investissent leurs richesses dans ce monde pour en faire un usage égoïste révèlent ainsi des traits de caractère qui indiquent de quelle manière ils agiraient si de plus grandes responsabilités leur étaient confiées et s'ils étaient mis en possession des impérissables trésors du royaume de Dieu. Les principes égoïstes qui sont en honneur dans le monde sont opposés à ceux qui prévalent dans le ciel. Tous les hommes sont placés sur un pied d'égalité dans le ciel. ...

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»