Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 209

Chapitre — 40 Offrandes volontaires

Tout ce que nous faisons doit être fait volontairement. Nous devons apporter nos offrandes avec joie et gratitude, en disant: Librement nous te rendons une part de ce qui t'appartient. Le service le plus coûteux que nous puissions offrir est très peu de choses comparativement au don de Dieu au monde. C'est chaque jour que le Christ se présente comme un don que Dieu a fait au monde. Le Seigneur reçoit avec bienveillance de la part de ses intermédiaires humains les dons en faveur de l'avancement de son œuvre dans le monde. Nous montrons de la sorte que nous reconnaissons que toutes choses appartiennent à Dieu, d'une façon entière et absolue. — Counsels on Stewardship 198 (1940).

Dieu agrée l'offrande d'un cœur aimant, et il en tire le plus grand profit pour son service. Si nous avons donné nos cœurs à Jésus, nous lui apporterons aussi nos dons. A celui qui s'est donné pour nous, nous consacrerons généreusement nos biens terrestres les plus précieux, et nos meilleures facultés mentales et spirituelles. — Jésus-Christ, 48.

Offrandes de reconnaissance et d'expiation

Allez au Seigneur avec des cœurs débordants de gratitude pour les bénédictions passées et présentes, et manifestez votre appréciation pour les bontés de Dieu en lui apportant vos offrandes d'actions de reconnaissance, vos offrandes volontaires et vos offrandes d'expiation. — The Review and Herald, 4 janvier 1881.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»