Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Econome, Page 323

Chapitre — 59 Les promesses faites à Dieu sont des engagements

Dieu agit par des instruments humains; et tous ceux qui réveillent la conscience des hommes, qui les incitent à produire de bonnes œuvres et à s'intéresser réellement à l'avancement du règne de Dieu, ne le feront pas d'eux-mêmes, mais par l'Esprit qui agit en eux. Les vœux faits dans ces circonstances sont sacrés, étant les fruits de l'œuvre du Saint-Esprit. Lorsqu'ils sont réalisés, le ciel accepte l'offrande, et les auteurs de ces libéralités placent leur argent dans les banques du ciel. Ces chrétiens font un bon placement pour l'avenir et ils hériteront ainsi la vie éternelle. — Témoignages pour l'Église 1:636.

Un manque d'integrité

Un des plus grands péchés du monde chrétien d'aujourd'hui est l'hypocrisie doublée de convoitise dans ses rapports avec Dieu. Chez beaucoup, on constate une négligence croissante en ce qui concerne leurs engagements à l'égard des diverses institutions et entreprises religieuses. Beaucoup considèrent un engagement comme n'imposant pas l'obligation de payer. S'ils pensent que leur argent leur vaudra un profit considérable s'il est investi dans une banque ou dans de la marchandise, ou si dans l'institution en faveur de laquelle ils ont pris un engagement il y a des personnes qui n'ont pas leur sympathie, ils se sentent parfaitement libres d'employer cet argent à leur guise. Ce manque d'intégrité prévaut dans une grande mesure parmi ceux qui professent garder les commandements de Dieu, et qui attendent l'imminent avènement de leur Seigneur et Sauveur. — Testimonies for the Church 4:475.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»