Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 2, Page 197

Chapitre 19 — Une parabole*Paru dans The Review and Herald, 4 janvier 1906.

L'apostasie de Salomon a commencé par des déviations apparemment légères par rapport aux bons principes. Ses rapports avec des femmes idolâtres n'ont pas été la seule cause de sa chute. L'une des causes principales qui l'ont porté à des excès et à l'exercice d'un pouvoir tyrannique a été l'esprit de cupidité qu'il a cultivé.

Aux jours de l'ancien Israël, quand au pied du Sinaï Moïse transmit au peuple l'ordre divin: “Ils me feront un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux” (Exode 25:8), la réponse des Israélites se traduisit par des dons appropriés. “Tous ceux qui furent entraînés par le cœur et animés de bonne volonté vinrent” (Exode 35:21) et apportèrent leurs offrandes. La construction du sanctuaire nécessita des préparatifs coûteux; il fallut une grande quantité de matériaux précieux; or Dieu n'agréa que des dons volontaires. “Qu'ils m'apportent une offrande; vous la recevrez pour moi de tout homme qui la fera de bon cœur” (Exode 25:2): tel fut le commandement que Moïse transmit à l'assemblée. Consécration à Dieu et esprit de sacrifice: ce furent les premières choses exigées pour préparer une demeure au Très-Haut.

Un appel semblable à l'esprit de sacrifice fut renouvelé quand David se déchargea sur Salomon du soin d'ériger le

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»