Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Messages choisis, vol. 2, Page 475

Chapitre 1

Depuis la chute en Eden, la race n'a cessé de dégénérer. Déficiences physiques et mentales, maladies, souffrances se sont appesanties toujours plus sur chaque génération, depuis la chute; néanmoins les masses ne se rendent pas du tout compte des causes réelles. Elles ne voient pas qu'elles sont responsables pour une large part de cet état de choses déplorable. On accuse généralement la Providence, et Dieu est tenu pour l'auteur de tous ces malheurs. Or c'est l'intempérance qui se trouve plus ou moins à la base de toutes ces souffrances.

C'est l'intempérance qui poussa Eve à saisir le fruit défendu. Depuis la chute les hommes se sont surtout préoccupés de satisfaire leurs désirs égoïstes. On s'est livré à un appétit désordonné; c'est lui que l'on a écouté, plutôt que la raison. Pour plaire à son palais Eve a désobéi au commandement de Dieu. Bien qu'elle eût reçu de lui tout ce dont elle avait besoin, elle ne fut pas satisfaite. Depuis lors ses fils et ses filles ont suivi les désirs de leurs yeux et de leur palais. Tout comme Eve, ils ont enfreint les défenses divines et multiplié les désobéissances, s'imaginant, comme Eve, que les résultats ne seraient pas aussi catastrophiques que prévu.

L'homme a fait peu de cas des lois de son être; aussi la maladie n'a fait que s'accroître. La cause a produit ses effets. On ne s'est pas contenté des aliments les plus sains; la santé a été sacrifiée au goût

C'est Dieu qui a établi les lois de notre être. Si ces lois sont violées on doit tôt ou tard en payer la rançon. On ne peut aller davantage à l'encontre des lois de notre être qu'en se bourrant d'aliments malsains, exigés par un appétit morbide. Trop manger, même s'il s'agit des aliments les plus simples, peut déranger les organes digestifs; le mal augmente si l'on consomme une grande quantité d'aliments malsains. La constitution en souffre.

De plus en plus, la famille a recherché son plaisir, sacrifiant sa santé sur l'autel d'un appétit déréglé. Les habitants de l'ancien

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»