Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils á L'Eglise, Page 29

Chapitre 3 — Prépare-toi à la rencontre du Seigneur

Il m'a été montré que nous ne devrions pas oublier la venue du Seigneur. L'ange dit: “Préparez-vous, préparez-vous sur ce qui va survenir sur la terre. Que vos cœurs correspondent à votre foi.” Il faut que notre esprit soit sans cesse tourné vers le ciel et que notre influence rende témoignage au Seigneur et à sa parole. Nous ne pouvons honorer Dieu si nous vivons dans la négligence et l'indifférence, ni le glorifier si nous nous laissons aller au découragement. Travailler au salut de nos âmes et à celui de nos semblables, voilà ce qui doit passer avant tout.

Je contemplai la beauté du ciel. J'entendis avec ravissement les chants des anges proclamer louange, honneur et gloire à Jésus. Je pus alors mieux comprendre le merveilleux amour du Fils de Dieu. Il abandonna toute la gloire qui était la sienne dans le ciel et fut si désireux de nous sauver qu'il accepta avec patience et humilité les outrages et le mépris dont les hommes le comblèrent. Il fut frappé, meurtri, brisé, puis on le crucifia sur le Calvaire où il souffrit la plus atroce des morts, afin que nous soyons lavés par son sang et que nous ressuscitions pour vivre avec lui dans les demeures qu'il est allé nous préparer. Là, nous jouirons de la lumière et de la gloire du ciel, et nous unirons nos voix aux chants des anges.

Je vis que le ciel tout entier s'intéresse à notre salut. Et nous serions indifférents? Allons-nous ne pas nous en préoccuper? Comme s'il s'agissait d'une affaire de peu d'importance? Allons-nous mépriser le sacrifice qui a été accompli pour nous? Certaines personnes ont agi ainsi. Elles ont considéré à la légère le pardon qui leur était offert, et Dieu est courroucé contre elles. L'Esprit de Dieu ne se laissera pas toujours attrister. A la longue, il se retirera. Après tout ce que Dieu a fait pour les sauver, si les hommes montrent par leur vie qu'ils méprisent le pardon offert par Jésus, la mort sera leur lot, et une mort terrible, car il leur faudra souffrir l'agonie que le Christ a soufferte pour obtenir la rédemption qu'ils ont refusée. Alors ils comprendront qu'ils ont perdu la vie et l'héritage éternels. Le grand sacrifice qui a été consenti pour sauver l'âme humaine nous montre son importance. Mais si cette âme précieuse est perdue, elle l'est pour toujours.

Je vis un ange qui se tenait debout avec une balance à la main, pesant les pensées et les préoccupations du peuple de Dieu, particulièrement des jeunes. Sur un plateau se trouvaient les pensées dirigées vers le ciel et sur l'autre celles qui étaient dirigées vers la terre. Sur ce dernier plateau étaient placés la lecture des romans, les préoccupations concernant le vêtement, la mode, la vanité, l'orgueil, etc. Oh! Quel moment solennel. Les anges de Dieu tenaient leur balance et pesaient les pensées de ceux qui se disent ses enfants et prétendent être morts au monde et vivants pour Dieu. Le plateau chargé de pensées terrestres s'abaissait rapidement. Celui où l'on mettait les pensées dirigées vers le ciel s'élevait aussi rapidement que l'autre s'abaissait. Comme il était peu! Je peux dire ce que j'ai vu, mais je ne pourrai jamais rendre la vive et solennelle impression que cela fit sur mon esprit. L'ange dit: “De telles personnes pourront-elles pénétrer dans les demeures célestes? Non, jamais. Disleur que leur espoir est vain et que si elles ne se repentent aussitôt, elles périront.”

L'apparence de la piété ne sauvera personne. Il faut une expérience profonde, réelle, qui seule permettra de traverser les temps difficiles. Alors l'œuvre de chacun sera éprouvée, et si nous avons bâti avec de l'or, de l'argent ou des pierres précieuses, nous serons mis à l'abri dans le secret de la tente du Seigneur. Mais si notre œuvre est de bois, de foin ou de chaume, rien ne pourra nous protéger de la colère de l'Eternel.

Bien des gens se jugent en comparant leur vie à celle des autres. Cela ne doit pas être. Personne sinon le Christ ne nous est donné en exemple. Il est notre seul vrai modèle et chacun devrait s'exercer à l'imiter de son mieux. Nous sommes ouvriers avec le Christ ou avec l'ennemi.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»