Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 223

Chapitre 13 — Alimentation et santé

Ceux qui portent de grandes responsabilités et particulièrement ceux qui sont chargés des intérêts spirituels des hommes, devraient avoir une fine sensibilité et une perception rapide. Plus que d'autres, il faut qu'ils soient tempérants dans le manger et le boire. Une nourriture trop riche ne devrait pas prendre place sur leur table.

Chaque jour, des hommes occupant des postes de confiance ont à prendre des décisions d'une grande importance. Il leur faut de la rapidité dans la réflexion et cela ne peut se faire que si l'on pratique une stricte tempérance. L'esprit se fortifie lorsque les facultés physiques et mentales sont convenablement entretenues. Si la tension n'est pas trop grande, de nouvelles forces répondent à chaque appel. Mais souvent le travail de ceux qui ont des plans importants à étudier et de graves décisions à prendre est gêné par les conséquences d'une alimentation défectueuse. Un estomac malade empêche le bon fonctionnement de l'esprit. Il est souvent la cause d'irritabilité, de mauvaise humeur, d'injustice. Bien des plans dont l'exécution aurait été une bénédiction pour le monde ont été mis de côté, bien des mesures injustes, oppressives, même cruelles, ont été prises en raison d'un état morbide dû à de mauvaises habitudes alimentaires.

Voici un conseil pour tous ceux dont le travail est sédentaire et surtout intellectuel; que ceux qui ont

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»