Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Le Ministère Évangélique, Page 230

Chapitre 16 — Le ministère et le travail manuel

Bien que Paul fût soucieux de donner aux nouveaux convertis une juste notion de ce que les Ecritures enseignent sur la manière dont l'œuvre de Dieu doit être soutenue financièrement, et bien qu'il ait proclamé son droit, en tant que ministre de l'Evangile, “de ne point travailler” (1 Corinthiens 9:6) de ses mains pour subvenir à ses besoins, à différents moments de son apostolat dans les grands centres urbains, il travailla de son métier pour assurer sa subsistance...

C'est à Thessalonique que nous voyons d'abord Paul se livrer à une occupation manuelle tandis qu'il prêche la Parole. Ecrivant aux chrétiens de cette église, il leur rappelle qu'il aurait pu se “produire avec autorité”, puis il ajoute: “Vous vous rappelez, frères, notre travail et notre peine: nuit et jour à l'œuvre, pour n'être à charge à aucun de vous, nous vous avons prêché l'Evangile de Dieu.” 1 Thessaloniciens 2:6, 9. A nouveau dans sa seconde épître, il déclare que son collaborateur et lui-même, lorsqu'ils étaient parmi eux, n'ont “mangé gratuitement le pain de personne”. Nuit et jour, ils ont travaillé, écrit-il, “pour n'être à charge à aucun de vous. Ce n'est pas que nous n'en eussions le droit, mais nous avons voulu vous donner en nous-mêmes un modèle à imiter”. 2 Thessaloniciens 3:8, 9.

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»