Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

TÉMOIGNAGES sur l’Ecole du Sabbat, Page 43

Chapitre 9—Nécessité d’une piété véritable dans nos Ecoles du Sabbat

Nos écoles du Sabbat ne sont pas ce que le Seigneur voudrait qu’elles soient. On s’appuie beaucoup trop sur la forme et la routine et on néglige la puissance vivifiante de Dieu pour la conversion des âmes en faveur desquelles le Christ est mort. Cet état de choses doit changer si nos écoles du Sabbat veulent atteindre le but pour lequel elles ont été suscitées. Il nous faut des moniteurs consacrés qui aiment Dieu par-dessus tout et leur prochain comme eux-mêmes. Pour leur permettre de développer au fil des semaines des qualités pédagogiques mises au service d’un enseignement efficace conçu dans la perspective de l’éternité, Dieu a mis à la disposition de ceux-ci une ample matière. Nous avons besoin de jeunes gens et de jeunes filles possédant non pas une expérience superficielle mais une piété vivante, profonde, acquise par une étude poursuivie jour après jour aux pieds du Christ et qui les rend capables d’inculquer à d’autres les précieuses leçons ainsi reçues.

Ceux qui se contentent de suivre une certaine routine manqueront le but, et n’accompliront pas la tâche réelle qui incombe au moniteur. En revanche, ceux qui s’engagent au service de l’Ecole du Sabbat pour y œuvrer dans la crainte du Seigneur et agir avec amour envers les âmes pour lesquelles le Christ est mort, seront ouvriers avec Dieu. Quand directeurs et moniteurs se consacrent à lui sans réserve, ils ne prennent pas seulement des résolutions mais ils les mettent en pratique. A partir du moment où les responsables au sein des écoles du

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»