Ellen G. White Writings

<< Back Forward >>

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»

Conseils aux Educateurs aux Parents et aux Étudiants, Page 220

La noblesse du travail manuel

Malgré tout ce qui a été dit et rédigé sur la noblesse du travail manuel, celui-ci est majoritairement considéré comme déshonorant. L'opinion populaire, dans de nombreux esprits, a changé l'ordre des choses et les hommes en sont venus à penser qu'il n'était pas convenable qu'un travailleur manuel ait sa place parmi les gens bien élevés. Les hommes travaillent dur pour gagner de l'argent; une fois qu'ils se sont acquis une fortune, ils croient que leur argent va faire de leurs fils des gentlemen. Mais un grand nombre d'entre eux n'élèvent pas leurs fils comme eux-mêmes ont été formés, en travaillant dur et utilement. Leurs fils dépensent l'argent gagné par le travail des autres sans en comprendre la valeur. Ils font ainsi un mauvais usage d'un talent destiné par Dieu à faire beaucoup de bien.

Les desseins du Seigneur diffèrent de ceux des hommes. Il n'a pas créé l'être humain pour qu'il vive oisif. Au commencement, il a créé l'homme et c'était un gentleman. Pourtant, riche de tout ce que lui offrait le Propriétaire de l'univers, Adam ne devait pas rester oisif. Dès sa création, un travail lui fut confié. Il devait s'employer avec bonheur à veiller sur la création de Dieu et, en récompense, ses besoins seraient abondamment comblés par les fruits du jardin d'Éden.

Tant que nos premiers parents ont obéi à Dieu, travailler dans le jardin a été un plaisir et la terre a produit abondamment de quoi combler leurs besoins. Mais quand l'être humain a cessé d'obéir, il a été condamné à se battre avec les semences jetées par Satan et à gagner son pain à la sueur de son front. C'est avec peine et douleur qu'il lui a fallu se battre contre le pouvoir auquel il avait cédé sa volonté.

Le plan de Dieu était de remédier grâce au travail, au mal introduit dans le monde par la désobéissance de l'homme. Il est possible, grâce à ce labeur, de rendre les tentations de Satan inefficaces et de mettre un frein à la marée du mal. Et même s'il s'accompagne d'inquiétude, de fatigue et

«Back «Prev. Pub. «Ch «Pg   Pg» Ch» Next Pub.» Forward»