Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    Libéré par un ange

    Au cours de la nuit qui précéde son exécution, un ange puissant, venant du ciel, descend pour libérer l'apôtre. Les lourdes portes derrière lesquelles le saint de Dieu est enfermé s'ouvrent d'elles-mêmes; l'ange du Très-Haut entre et elles se referment sans bruit derrière lui. Il pénètre dans la cellule taillée dans le roc où Pierre repose, confiant en Dieu, et dormant paisiblement, enchaîné entre deux robustes soldats. La lumière dont l'ange est enveloppé remplit le cachot sans réveiller l'apôtre endormi. La sérénité de Pierre est celle qui vivifie, régénère et vient d'une bonne conscience.HR 303.2

    Il ne sort pas de son sommeil tant qu'il n'a pas senti la main de l'ange et entendu sa voix qui lui dit: “Lève-toi vite!” Actes 12:7. L'apôtre regarde alors son cachot, qui n'avait jamais encore bénéficié d'un rayon de soleil, illuminé par la lumière du ciel, et il voit debout devant lui un ange revêtu d'une grande gloire. Il obéit machinalement aux paroles du messager céleste; puis, en levant les mains, il s'aperçoit que les chaînes se sont détachées de ses poignets. A nouveau, la voix de l'ange se fait entendre: “Mets ta ceinture et attache tes sandales”. Actes 12:8.HR 304.1

    Une fois de plus, Pierre obéit sans réfléchir, les regards figés d'étonnement devant son visiteur céleste, croyant rêver ou pensant être l'objet d'une vision. Tandis que l'ange lui dit: “Mets ton manteau et suis-moi.” (Actes 12:8), les soldats en armes restent impassibles comme des statues de marbre. Sur ce, le personnage céleste se dirige vers la porte, et Pierre, habituellement si loquace, le suit muet de stupeur. Tous deux franchissent l'endroit où sont postés les soldats toujours impassibles et atteignent la lourde porte solidement verrouillée qui s'ouvre d'elle-même et se referme aussitôt. Pendant ce temps, les sentinelles placées devant et derrière la porte demeurent immobiles à leur poste.HR 304.2

    Ils atteignent alors la deuxième porte, gardée elle aussi intérieurement et extérieurement; elle s'ouvre comme la première, sans qu'on n'entende ni grincement de gonds, ni bruit de verrous. Ils la franchissent, et elle se referme à nouveau en silence. Ensuite, ils passent de même par la troisième porte et se retrouvent dans la rue. Nulle voix, nul bruit de pas ne se font entendre. L'ange, environné d'une lumière éblouissante, glisse doucement devant Pierre frappé de stupeur qui suit son libérateur, se croyant toujours le jouet d'un songe. Ils parcourent ainsi une rue après l'autre. Puis, sa mission étant terminée, l'ange disparaît soudain.HR 304.3

    Lorsque la lumière céleste eut disparu, l'apôtre eut l'impression d'être plongé dans de profondes ténèbres; mais peu à peu les ténèbres se dissipèrent, à mesure que ses yeux s'y habituèrent, et il se retrouva seul dans la rue où il sentit la fraîcheur de la nuit. Alors il se rendit compte qu'il n'avait eu ni songe ni vision, mais qu'il était libre et se trouvait dans un quartier de la ville qu'il connaissait bien. Il reconnut les endroits qu'il avait souvent fréquentés et qu'il s'était attendu à voir le lendemain pour la dernière fois lorsqu'on devait le conduire sur le lieu de son exécution. Il essaya de récapituler les heures qu'il venait de vivre; il se souvint de s'être endormi attaché entre deux soldats et qu'on lui avait ôté ses sandales et son manteau. Or il portait maintenant tous ses vêtements et sa ceinture.HR 305.1

    Ses poignets gonflés par les horribles fers étaient maintenant libres de leurs entraves, et il voyait bien que sa libération n'était pas une illusion mais une merveilleuse réalité. Le lendemain, il aurait dû être conduit à la mort; mais voici qu'un ange l'avait délivré de la prison et de la mort. “Alors Pierre se rendit compte de ce qui était arrivé et dit: Maintenant, je vois bien que c'est vrai: le Seigneur a envoyé son ange, il m'a délivré du pouvoir d'Hérode et de tout le mal que le peuple juif me souhaitait”. Actes 12:11.HR 305.2

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents