Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    Nouvelles plaintes du peuple d'Israël

    “Toute la nuit les Israélites crièrent et pleurèrent. Ils critiquaient Moïse et Aaron, et ils leur dirent: Ah, si seulement nous étions morts en Egypte, ou dans ce désert! Pourquoi le Seigneur nous conduit-il dans un tel pays? Nous y mourrons dans des combats, nos femmes et nos enfants feront partie du butin des vainqueurs. Ne vaudrait-il pas mieux pour nous retourner en Egypte? Ils se dirent alors les uns aux autres: Nommons un chef et retournons en Egypte! Moïse et Aaron se jetèrent le visage contre terre, face à l'ensemble des Israélites”. Nombres 14:1-5.HR 159.2

    Les Hébreux ne se contentaient pas de critiquer Moïse; ils accusaient Dieu lui-même de les avoir trompés en leur promettant un pays qu'ils ne pouvaient pas conquérir. Leur esprit de rébellion atteignit un point tel que, oubliant que le bras invincible du Tout-Puissant les avait libérés du pays d'Egypte et les avait conduits jusque-là grâce à une succession de miracles, ils décidèrent de se choisir un chef sous la conduite duquel ils seraient retournés en Egypte, où ils avaient été esclaves et supporté tant de souffrances. Ils nommèrent donc effectivement un chef, écartant ainsi Moïse, leur patient et bienveillant conducteur, et murmurèrent fortement contre Dieu.HR 160.1

    Moïse et Aaron se jetèrent le visage contre terre devant le Seigneur et en présence de toute l'assemblée d'Israël, pour implorer sa miséricorde en faveur de ce peuple rebelle. Mais leur détresse et leur angoisse étaient telles qu'ils furent incapables de prononcer un mot. Caleb et Josué restèrent donc prosternés en silence. Ils déchirèrent leurs vêtements en signe de tristesse. Puis ils dirent au peuple: “Le pays que nous avons exploré est un excellent pays, qui regorge de lait et de miel. Si le Seigneur nous est favorable, il nous conduira dans ce pays et nous le donnera. Seulement, ne vous révoltez pas contre le Seigneur. Et n'ayez pas peur des habitants de ce pays: nous n'en ferons qu'une bouchée. En effet leurs dieux protecteurs les ont abandonnés, tandis que le Seigneur est avec nous. Ne les craignez donc pas”. Nombres 14:7-9.HR 160.2

    “Ils n'ont plus d'ombrage pour les couvrir”. Nombres 14:9 (Segond). Autrement dit, les Cananéens ayant mis le comble à leurs iniquités, ils ne bénéficient plus de la protection divine; cependant, ils se croient parfaitement en sécurité et ne sont donc pas prêts pour la bataille. De plus, en vertu de la promesse de Dieu, la conquête du pays nous est assurée. Mais, loin de produire l'effet désiré sur les Israélites, ces paroles ne firent qu'attiser davantage encore leur révolte. Tremblants de colère et de rage, ils se mirent à crier, disant que Caleb et Josué devaient être lapidés, ce qui serait arrivé si le Seigneur n'était intervenu en faisant éclater sa gloire redoutable dans la tente de la rencontre en présence des enfants d'Israël.HR 160.3

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents