Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    La préparation d'un chef

    Des anges firent savoir à Moïse que Dieu l'avait choisi pour qu'il délivre les enfants d'Israël. Ils informèrent également les anciens d'Israël que le jour de leur libération était proche, et que le Seigneur se servirait de Moïse pour accomplir cette œuvre. Moïse croyait que les enfants d'Israël seraient libérés par la force des armes, que lui-même prendrait la tête de l'armée des Hébreux pour faire la guerre aux armées de l'Egypte, et qu'il libérerait ainsi ses frères de l'esclavage. Dans cette perspective, il mit un frein à ses affections, pour qu'il se s'attache pas trop à sa mère adoptive et à Pharaon, et afin qu'il se sente plus libre d'accomplir la volonté divine.HR 106.1

    Le Seigneur préserva Moïse des influences corruptrices qui l'entouraient. Jamais il n'oublia les principes de vérité que ses parents pieux lui avaient enseigné dans sa jeunesse. Et lorsqu'il avait particulièrement besoin d'être protégé des influences perverses qui se faisaient sentir à la cour du roi, les enseignements qui lui avaient été inculqués dans son enfance portaient leur fruit. Il craignait Dieu. Son amour pour ses frères était si grand et il respectait tellement la foi hébraïque qu'il ne cachait pas ses origines pour avoir l'honneur d'être un héritier de la famille royale.HR 106.2

    Quand Moïse fut âgé de quarante ans, il “alla voir ses frères de race. Il fut témoin des corvées qui leur étaient imposées. Soudain il aperçut un Egyptien en train de frapper un de ses frères hébreux. Moïse regarda tout autour de lui et ne vit personne; alors il tua l'Egyptien et enfouit le corps dans le sable. Il revint le lendemain et trouva deux Hébreux en train de se battre. Il demanda à celui qui avait tort: Pourquoi frappes-tu ton compatriote? Qui t'a nommé chef pour juger nos querelles? répliqua l'homme. As-tu l'intention de me tuer come tu as tué l'Egyptien? Voyant que l'affaire était connue, Moïse eut peur. Le Pharaon lui-même en entendit parler et chercha à le faire mourir. Alors Moïse s'enfuit et alla se réfugier dans le pays de Madian”. Exode 2:11-15. Le Seigneur dirigea ses pas, et il fut accueilli dans la maison d'un homme qui adorait Dieu et se nommait Jéthro. Cet homme était berger et sacrificateur à Madian. Ses filles surveillaient les troupeaux. Mais bientôt, Jéthro confia la garde de ses troupeaux à Moïse, qui devait épouser l'une de ses filles et qui resta quarante ans dans le pays de Madian. Moïse avait anticipé sur les événe- ments lorsqu'il avait tué l'Egyptien. Il croyait que le peuple d'Israël avait compris que par décision spéciale de la Providence, il avait été suscité pour les délivrer. Mais il n'entrait pas dans le plan de Dieu que les enfants d'Israël soient libérés par les armes, comme Moïse le pensait, mais par sa force toute-puissante, afin qu'à lui seul revienne toute la gloire. Cependant, le Seigneur se servit de l'homicide commis par Moïse contre l'Egyptien pour l'accomplissement de ses desseins. Il avait permis que Moïse fût admis au sein de la famille royale d'Egypte afin d'y recevoir une bonne éducation; toutefois, le futur libérateur d'Israël n'avait pas encore acquis les qualifications requises pour que lui soit confiée l'importante mission à laquelle il était appelé. Par ailleurs, Moïse ne pouvait pas quitter du jour au lendemain la cour du roi d'Egypte pour accomplir l'œuvre spéciale du Seigneur et renier les avantages dont il avaitHR 106.3

    joui en tant que petit-fils du roi. Il devait au préalable acquérir de l'expérience et être formé à l'école de l'adversité et de la pauvreté. Quand il vécut dans la solitude, Dieu envoya ses anges pour l'instruire tout particulièrement au sujet de l'avenir. C'est là qu'il apprit les grandes leçons de la maîtrise de soi et de l'humilité. Il garda les troupeaux de Jéthro, et tandis qu'il remplissait les humbles tâches d'un berger, le Seigneur préparait cet homme à devenir le berger spirituel de son propre troupeau, c'est-à-dire du peuple d'Israël.HR 108.1

    Un jour que Moïse conduisait le troupeau au désert à la montagne de Dieu, à Horeb, “l'ange du Seigneur lui apparut dans une flamme, au milieu d'un buisson”. Le Seigneur lui dit: “J'ai vu comment on maltraite mon peuple en Egypte; j'ai entendu les Israélites crier sous les coups de leurs oppresseurs. Oui, je connais leurs souffrances. Je suis donc venu pour les délivrer du pouvoir des Egyptiens, et pour les conduire d'Egypte vers un pays qui regorge de lait et de miel... Puisque les cris des Israélites sont montés jusqu'à moi et que j'ai même vu de quelle manière les Egyptiens les oppriment, je t'envoie maintenant vers le Pharaon. Va, et fais sortir d'Egypte Israël, mon peuple”. Exode 3:2, 7-10.HR 108.2

    L'heure était venue où le Seigneur voulait que Moïse échangeât son bâton de berger contre la verge de Dieu, qui lui permettrait d'accomplir des signes et des prodiges puissants pour délivrer son peuple de l'esclavage et le protéger lorsqu'il serait poursuivi par ses ennemis.HR 108.3

    Moïse accepta de remplir sa mission. Il alla d'abord voir son beau-père et obtint son consentement pour que lui-même et sa famille retournent en Egypte. Il n'osa pas dire à Jéthro quelle requête il devait présenter à Pharaon, de peur qu'il ne refuse de laisser sa fille et ses petits-enfants l'accompagner pour une aussi dangereuse mission. Quoi qu'il en soit, l'Eternel fortifia Moïse et dissipa ses craintes en lui disant: “Oui, retourne en Egypte, car tous ceux qui en voulaient à ta vie sont morts”. Exode 4:19.HR 108.4

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents