Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    Paul et Barnabas consacrés au ministère

    Dieu se révéla aux pieux prophètes et enseignants de l'église d'Antioche: “Un jour, pendant qu'ils célébraient le culte du Seigneur et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit leur dit: Mettez à part Barnabas et Saul pour accomplir l'œuvre à laquelle je les ai appelés”. Actes 13:2. Ces apôtres furent donc solennellement consacrés à Dieu par le jeûne, la prière et l'imposition des mains; puis ils furent envoyés dans leur champ missionnaire parmi les Gentils.HR 312.2

    Jusque-là, Paul et Barnabas avaient travaillé comme ministres du Christ, et le Seigneur avait richement béni leurs efforts; cependant, ni l'un ni l'autre n'avait été consacré au ministère de l'Evangile par la prière et l'imposition des mains. Etant désormais investis des pleins pouvoirs ecclésiastiques, ils étaient autorisés non seulement à enseigner la vérité, mais aussi à baptiser et à organiser des communautés locales. C'était une époque importante pour l'Eglise. Bien que le mur de séparation entre les Juifs et les Gentils ait été renversé par la mort du Christ, donnant aux païens libre accès aux privilèges de l'Evangile, un voile masquait encore les yeux de nombreux chrétiens d'origine juive et les empêchait de voir clairement la fin de ce qui avait été aboli par le Fils de Dieu. L'œuvre devait maintenant se poursuivre activement parmi les Gentils et aboutir à fortifier l'Eglise par une riche moisson d'âmes.HR 312.3

    Dans cette œuvre missionnaire spéciale, les apôtres étaient à la merci de la suspicion, des préjugés et de la jalousie. En rompant avec le sectarisme des Juifs, leur doctrine et leur enseignement les feraient tout naturellement accuser d'hérésie, et leur autorité comme ministres de l'Evangile serait mise en doute par de nombreux chrétiens zélés, issus du judaïsme. Mais Dieu avait prévu tous ces obstacles auxquels les apôtres allaient être confrontés. C'est pourquoi, dans sa sagesse, le Seigneur fit en sorte qu'ils soient revêtus par l'Eglise d'une autorité incontestable, afin que leur apostolat soit inattaquable.HR 313.1

    Plus tard, on abusa de la cérémonie de l'imposition des mains en y attachant une importance excessive, comme si elle conférait ipso-facto toutes les qualités nécessaires à l'exercice du ministère. Cette imposition des mains était considérée comme ayant une vertu magique. Mais dans le cas de ces deux apôtres, il est simplement fait mention de l'importance que cette imposition des mains revêtait en vue de leur ministère. Dieu lui-même avait déjà prescrit à Paul et à Barnabas leur mission; la cérémonie de l'imposition des mains ne leur conférait donc pas une force nouvelle ou des qualifications spéciales. Cette cérémonie équivalait à mettre le sceau de l'Eglise sur l'œuvre du Seigneur; c'était une manière d'investir officiellement quelqu'un en vue d'une fonction particulière.HR 313.2

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents