Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    La tentation

    Après avoir été baptisé dans le Jourdain, Jésus fut conduit par l'Esprit dans le désert, pour y être tenté par le diable. Le Saint-Esprit l'avait préparé en vue de cette série de tentations redoutables. Il fut tenté par Satan pendant quarante jours durant lesquels il ne mangea rien. Le cadre où le Seigneur se trouvait était si déplaisant qu'il répugnait à sa nature humaine. Il était avec les bêtes sauvages et avec le diable dans un lieu désolé et inhabité. A force de jeûner et de souffrir, le Fils de Dieu était devenu pâle et émacié. Mais il devait passer par là et accomplir l'œuvre pour laquelle il était venu sur la terre.HR 200.3

    Profitant des souffrances que le Fils de Dieu endurait, Satan se prépara à l'assiéger de multiples tentations, espérant ainsi l'emporter sur lui puisqu'il s'était abaissé jusqu'à prendre la nature humaine. Il lui dit: “Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à ces pierres de se changer en pains”. Matthieu 4:3. En incitant Jésus à employer sa puissance divine, le diable voulait le pousser à démontrer qu'il était le Messie. Le Sauveur lui répondit avec douceur: “L'Ecriture déclare: ‘L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole que Dieu prononce’”. Matthieu 4:4.HR 201.1

    Satan cherchait querelle à Jésus concernant le fait qu'il était le Fils de Dieu. Soulignant sa condition humaine faite de faiblesse et de souffrance, le diable affirma avec orgueil être plus fort que le Christ. Heureusement, la parole qui s'était fait entendre du ciel: “Tu es mon Fils bien-aimé; je mets en toi toute ma joie” (Luc 3:22) suffisait à réconforter Jésus au milieu de toutes ses souffrances. Je vis que le Christ ne cherchait nullement à convaincre Satan de sa puissance ni à lui démontrer qu'il était le Sauveur du monde. L'adversaire avait en effet suffisamment de preuves de la position élevée et de l'autorité du Fils de Dieu. En fait, c'était son refus de se soumettre à l'autorité du Christ qui avait chassé Lucifer des parvis célestes.HR 201.2

    Désireux d'imposer son point de vue, Satan conduisit Jésus à Jérusalem et le plaça au sommet du temple. Il lui suggéra de se jeter jusqu'à terre depuis cette hauteur impressionnante pour montrer qu'il était bien le Fils de Dieu. Pour cela, Satan se servit d'un passage de la Bible en disant: “L'Ecriture déclare: ‘Dieu donnera des ordres à ses anges à ton sujet et ils te porteront sur leurs mains pour éviter que ton pied ne heurte une pierre’. Jésus lui répondit: L'Ecriture déclare aussi: ‘Ne mets pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu’”. Matthieu 4:6, 7. Le diable voulait amener le Christ à abuser de la bonté de son Père et à risquer sa vie avant d'avoir accompli sa mission. Il avait espéré que le plan de la rédemption échouerait. Mais les bases de ce plan étaient trop solides pour qu'il soit réduit à néant ou compromis par l'adversaire.HR 201.3

    Le Christ est le suprême exemple de tous les chrétiens. Lorsqu'ils sont tentés, ou que leurs droits sont contestés, ils devraient faire preuve de patience. Ils ne devraient pas s'imaginer qu'ils peuvent demander au Seigneur de manifester sa puissance pour qu'ils remportent la victoire sur leurs ennemis — à moins que ce soit un moyen pour honorer et glorifier Dieu. Si Jésus s'était jeté dans le vide depuis le pinacle du temple, le Tout-Puissant n'aurait pas été glorifié pour autant car personne n'en aurait été témoin excepté Satan et les anges de Dieu. C'eût été mettre le Seigneur à l'épreuve que de l'amener à déployer sa puissance pour obéir à son pire ennemi. C'eût été se soumettre à celui que Jésus était venu vaincre.HR 202.1

    “Le diable l'emmena (Jésus) encore sur une très haute montagne, lui fit voir tous les royaumes du monde et leur splendeur, et lui dit: Je te donnerai tout cela, si tu te mets à genoux devant moi pour m'adorer. Alors Jésus lui dit: Va-t'en, Satan! Car l'Ecriture déclare: ‘Adore le Seigneur ton Dieu et sers-le, lui seul’”. Matthieu 4:8-10.HR 202.2

    Satan montra à Jésus les royaumes du monde sous leur jour le plus attrayant. Si Jésus consentait à l'adorer, le diable lui proposait de lui céder ses droits sur les biens de la terre. Si le plan de la rédemption était mis en œuvre et si le Christ mourait pour racheter l'homme, Satan savait que son propre pouvoir serait limité et qu'il lui serait finalement ôté avant que lui-même ne soit détruit. C'est pourquoi il employait toute sa ruse pour faire obstacle à l'œuvre magnifique commencée par le Fils de Dieu. Si le plan de la rédemption de l'homme avait échoué, Satan aurait gardé les royaumes dont il revendiquait la propriété. Et s'il avait réalisé ses projets, il se serait vanté d'imposer sa loi en opposition avec le Dieu du ciel.HR 202.3

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents