Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    Chapitre 20 — Le compte rendu des espions

    Ce chapitre est basé sur Nombres 13:1-14:39.

    Le Seigneur ordonna à Moïse d'envoyer des hommes pour explorer le pays de Canaan, qu'il avait promis de donner aux enfants d'Israël. Un responsable de chaque tribu fut choisi pour remplir cette mission. Ils y allèrent et, au bout de quarante jours, ils revinrent, se présentèrent devant Moïse et Aaron et devant tout le peuple d'Israël et leur montrèrent des fruits du pays. Les espions furent unanimes pour dire qu'il s'agissait d'un bon pays dont ils rapportaient des fruits magnifiques: une grappe de raisins était si grosse qu'il avait fallu deux hommes pour la transporter au moyen d'une perche, ainsi que des figues et des grenades qui poussaient dans cette région-là en abondance.HR 158.1

    Après avoir décrit la fertilité du pays, tous les espions, sauf deux, se montrèrent profondément défaitistes quant à la prise de possession de la terre de Canaan. Ils dirent que ses habitants étaient très forts et que les villes étaient entourées de hautes et puissantes murailles; par-dessus tout, ils y avaient vu les enfants du géant Anak. Enfin, ils énumérèrent les nations qui habitaient tout autour de Canaan et qui rendaient impossible la conquête du pays.HR 158.2

    A l'ouïe de ce compte rendu, les Israélites, donnant libre cours à leur déception, se mirent à récriminer fortement et à se lamenter. Ils ne prirent pas le temps de réfléchir et de se dire que si le Seigneur les avait amenés jusque-là, il leur donnerait sûrement la terre promise. Au lieu de cela, ils se laissèrent aller de suite au découragement. Ils minimisèrent la puissance du Très-Haut et ne se confièrent pas en Celui qui les avait conduits jusqu'à cet endroit. Ils adressèrent des reproches à Moïse et se dirent les uns aux autres: Ainsi s'évanouissent tous nos espoirs. Voilà le pays pour lequel nous avons fait tout ce voyage depuis l'Egypte!HR 158.3

    Caleb et Josué auraient bien voulu s'adresser au peuple, mais les Israélites étaient dans un tel état de surexcitation qu'ils étaient incapables de se calmer et de les écouter. Après que le tumulte se fut quelque peu apaisé, Caleb leur dit: “Allons-y! Nous nous emparerons de ce pays. Nous en sommes capables! Mais les compagnons de Caleb déclarèrent: Nous ne pouvons pas attaquer ces gens, ils sont bien plus forts que nous”. Nombres 13:30, 31. Et, s'entêtant dans leur vue défaitiste des choses, ils parlèrent de la taille exceptionnelle des habitants de Canaan: “Nous avons même vu des géants, les descendants d'Anac; par rapport à eux, nous nous sentions comme des fourmis, et c'est bien l'impression qu'ils devaient avoir eux-mêmes de nous”. Nombres 13:33.HR 159.1

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents