Larger font
Smaller font
Copy
Print
Contents

L'histoire de la Rédemption

 - Contents
  • Results
  • Related
  • Featured
No results found for: "".
    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents

    Mélange de christianisme et de paganisme

    Pour mieux réussir dans sa guerre contre le gouvernement de Dieu, Satan mit sur pied une tactique nouvelle qui consistait à planter sa bannière au cœur même de l'Eglise chrétienne. S'il parvenait à égarer les disciples du Christ et à attirer sur eux le déplaisir de Dieu, ils perdraient leur énergie, leur courage, leur fermeté, et deviendraient pour lui une proie facile.HR 331.1

    Dès lors, le grand adversaire tenta d'obtenir par la ruse ce qu'il n'avait pu obtenir par la force. La persécution cessa et fut remplacée par les dangereux attraits de la prospérité et des honneurs temporels. Des idolâtres furent amenés à donner partiellement leur adhésion à la foi chrétienne, tout en rejetant certaines vérités essentielles. Ils prétendaient accepter Jésus comme le Fils de Dieu et croire à sa mort et à sa résurrection, mais ils n'avaient pas conscience de leur état de péché, ni de leur besoin de se repentir et de changer de comportement. Prêts à faire un certain nombre de concessions, ces idolâtres proposèrent aux chrétiens de faire à leur tour des concessions, pour qu'ils puissent se rencontrer sur un même terrain au nom du Christ.HR 331.2

    Ce fut une heure très dangereuse pour l'Eglise. En comparaison de ce danger, la prison, la torture, le feu et l'épée auraient été des bénédictions. Certains chrétiens demeurèrent inébranlables, déclarant que tout compromis leur était imposssible. D'autres pensèrent que s'ils cédaient sur certains points, s'ils étaient disposés à modifier certains aspects de leur foi et s'ils se joignaient à ceux qui avaient partiellement accepté la religion chrétienne, ce pourrait être un moyen d'amener ces nouveaux croyants à une conversion complète. Ce fut une période angoissante pour les fidèles disciples du Christ. Sous le manteau d'un prétendu christianisme, Satan lui-même entrait dans l'Eglise pour corrompre sa foi et détourner les esprits des croyants de la Parole de vérité.HR 331.3

    Finalement, la plupart des chrétiens consentirent à transiger sur leurs principes, et une union fut formée entre christianisme et paganisme. Tout en se prétendant convertis et membres de l'Eglise, les idolâtres restèrent attachés à leurs divinités; ils se contentèrent de remplacer les objets de leur culte par des statues de Jésus, de Marie et des saints. Le levain corrompu de l'idolâtrie ainsi introduit dans l'Eglise y poursuivit son œuvre néfaste. De fausses doctrines, des rites superstitieux et des cérémonies païennes se glissèrent dans la foi et dans le culte chrétiens. L'union des disciples du Christ et des idolâtres eut pour effet de corrompre le christianisme, et l'Eglise perdit sa pureté et sa puissance. Cependant, certains croyants ne se laissèrent pas égarer par ces séductions. Ils restèrent fidèles à l'Auteur de la vérité et adorèrent Dieu seul.HR 332.1

    Les disciples du Christ ont toujours été répartis en deux catégories: ceux qui méditent avec soin la vie du Sauveur, qui cherchent sincèrement à se corriger de leurs défauts et à se conformer à ce Modèle, et ceux qui ferment les yeux sur les vérités simples et claires qui démasquent leurs erreurs. Même lorsqu'elle avait atteint des sommets spirituels, l'Eglise n'était pas uniquement composée de membres loyaux, consciencieux et intègres. Le Sauveur enseigne que ceux qui vivent sciemment dans le péché ne doivent pas être admis dans l'Eglise. Pourtant, il s'associa des hommes qui avaient des travers de caractère, mais auxquels il donna, grâce à son enseignement et à son exemple, la possibilité de voir leurs défauts et de s'en corriger.HR 332.2

    Il n'y a pas d'accord possible entre le Prince de la lumière et le prince des ténèbres, et il ne saurait y en avoir entre leurs disciples. Quand les chrétiens consentirent à s'unir aux païens à moitié convertis, ils s'engagèrent dans une voie qui devait les éloigner de plus en plus de la vérité. Satan se réjouit d'avoir réussi à égarer un aussi grand nombre de disciples du Christ. Et, à mesure que son ascendant sur eux grandit, il les incita à persécuter ceux qui restaient fidèles à l'Evangile. Nul ne savait mieux combattre la foi chrétienne que ceux qui en avaient été auparavant les défenseurs. Ainsi, ces chrétiens apostats, faisant cause commune avec les demi-païens, s'attaquèrent aux doctrines essentielles du christianisme.HR 332.3

    Ceux qui voulaient rester fidèles durent mener une lutte sans merci pour résister aux séductions et aux abominations qui, sous le couvert des vêtements sacerdotaux, avaient pénétré dans l'Eglise. La Bible n'était plus reconnue comme la norme de la foi. Quant à la doctrine de la liberté religieuse, elle fut qualifiée d'hérésie, et ses défenseurs furent haïs et proscrits.HR 333.1

    Larger font
    Smaller font
    Copy
    Print
    Contents